Régions participantes

 Retour aux régions participantes

Mauricie

La région de la Mauricie s’étend sur 39 748 km2. Elle est située au nord du fleuve Saint-Laurent. Son axe principal est la vallée de la rivière Saint-Maurice (587 km de longueur). La région compte trois principales villes, soit Trois-Rivières, Shawinigan et La Tuque, et trois MRC regroupant 42 municipalités. La clémence du climat, la proximité de l’eau et la fertilité des sols favorisent le développement de l’industrie agroalimentaire en Mauricie. On y retrouve plus de 1 000 entreprises agricoles, dont la majorité se spécialise en productions animales, principalement les productions laitière et porcine. En ce qui concerne les productions végétales, l’horticulture maraîchère occupe une place importante. On cultive notamment des fraises, du maïs, des poireaux, des pommes de terre et des asperges.

Contactez les agentes régionales L'ARTERRE

Marie-Ève Perreault
meperreault@upa.qc.ca
819 378-4033 , poste 239
230, rue Vachon
Trois-Rivières (Québec) G8T 8Y2

Mélanie Vallée
mvallee@upa.qc.ca

Choisissez l'une des MRC pour plus de détails

Située au nord de la région administrative de la Mauricie, à mi-chemin entre Shawinigan et la région du Lac-Saint-Jean, la ville de La Tuque possède un territoire de 28 421 km2, soit 73 % de la Mauricie, ce qui en fait la seconde plus grande municipalité du Québec en termes de superficie. Son territoire actuel est né d’un regroupement de municipalités (La Croche, Parent, La Tuque et des TNO de la MRC du Haut-Saint-Maurice). L’agglomération de La Tuque regroupe quant à elle la ville centre de La Tuque et les municipalités rurales reconstituées de La Bostonnais et de Lac-Édouard. Le territoire comprend aussi les communautés autochtones de Wemotaci et Opitciwan. La route principale (route 155) relie, au niveau local, La Tuque à la MRC de Mékinac au sud et à la MRC du Domaine-du-Roy au Nord. À une échelle régionale, la route 155 relie La Tuque à Trois-Rivières au sud et au Lac-Saint-Jean au Nord.

Les activités agricoles principales sont exercées dans les vallées traversées par la rivière Saint-Maurice et ses affluents. On y retrouve notamment des productions animales, l’acériculture, des productions maraîchères et des PFNL. La superficie dédiée à la production agricole du territoire de La Tuque représente 5 130 ha et la superficie agroforestière, 4 318 ha. L’industrie forestière occupe la plus grande superficie du territoire avec 1 727 184 ha.

Lien intéressant

Ville de La Tuque

La MRC des Chenaux se situe en Mauricie, sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent, immédiatement à l’est de la ville de Trois-Rivières. Le territoire de la MRC des Chenaux couvre une superficie de 871 km2 et s’étend de la plaine du Saint-Laurent jusqu’aux premières collines du plateau laurentien. Son territoire comprend celui des municipalités de Batiscan, Champlain, Notre-Dame-du-Mont-Carmel, Sainte-Anne-de-la-Pérade, Sainte-Geneviève-de-Batiscan, Saint-Luc-de-Vincennes, Saint-Maurice, Saint-Narcisse, Saint-Prosper-de-Champlain et Saint-Stanislas. Ce territoire est sillonné par un important réseau hydrographique comprenant les rivières Sainte-Anne, Batiscan, Champlain et Saint-Maurice qui alimentent les eaux du fleuve Saint-Laurent.

En matière de dessertes routières, le territoire de la MRC est traversé par l’autoroute 40 et par la route 138, aussi appelée Chemin du Roy. À ce réseau routier national se greffent les routes régionales 157, 159, 352, 354, 359 et 361 qui assurent le lien entre toutes les municipalités de la MRC.

La MRC des Chenaux présente les traits caractéristiques de la ruralité québécoise. Le paysage est façonné par les activités agricoles, la forêt et les grands cours d’eau. L’agriculture domine au sud de la MRC, tandis que la forêt recouvre la partie septentrionale du territoire. Quant aux activités urbaines, celles-ci sont regroupées autour des noyaux villageois de chacune des municipalités.

Lien intéressant

mrcdeschenaux.ca

Composée de 17 municipalités, la MRC de Maskinongé est située au sud-ouest de la région administrative de la Mauricie (région 04) et s'étale des rives du lac Saint-Pierre (fleuve Saint-Laurent) vers le nord-ouest. La superficie de la MRC est de 2 502 km2 (2 638 km2 si on compte la portion du lac St-Pierre faisant partie de la MRC). Elle est caractérisée géographiquement par la présence de deux grandes régions physiographiques qui lui confèrent son aspect fondamental : la plaine du Saint-Laurent et le plateau laurentien (bouclier canadien). La zone de contact entre ces deux régions constitue le piedmont, localisé dans la partie centrale du territoire.

L'autoroute Félix-Leclerc (autoroute 40) reliant Montréal et Québec traverse la MRC d'est en ouest dans sa partie sud et permet à la population d'avoir un accès privilégié aux nombreux services qu'offrent les grands centres (enseignement post-secondaire et universitaire, soins spécialisés et autres services professionnels).

La MRC de Maskinongé est composée d’un grand nombre d’entreprises agricoles et d’activités complémentaires à l’agriculture (agrotourisme, tourisme rural, etc.), piliers économiques de plusieurs collectivités du territoire.

Lien intéressant

mrc-maskinonge.qc.ca

La MRC de Mékinac se situe de part et d’autre de la rivière Saint-Maurice, au centre de la région administrative de la Mauricie. Elle est à la frontière de la MRC des Chenaux qui se trouve au sud, des MRC de Maskinongé, de Matawinie et de la ville de Shawinigan qui se trouvent à l’ouest, de l’agglomération de La Tuque au nord et de la MRC de Portneuf à l’est. D’une superficie totale de plus de 5 150 km2, elle se compose de 10 municipalités et de 4 territoires non organisés (TNO) où résident près de 13 000 personnes. Le territoire est traversé dans un axe nord-sud par la route 155 qui permet des liens avec Shawinigan, Trois-Rivières et La Tuque. Les routes 159, 153, 363 et 367 permettent également la desserte des municipalités situées au sud.

Aujourd’hui, la MRC est toujours dépendante des ressources forestières et agricoles de son territoire. Ce dernier, largement composé de terres publiques, est couvert de forêts à plus de 90 %. La région est reconnue pour ses nombreux plans d’eau, ses activités de villégiature et de récréation, de même que pour ses territoires de chasse et de pêche.

L’agriculture de Mékinac propose une diversité de productions agricoles traditionnelles et de productions en émergence. La zone agricole s’étend sur 47 405 ha et englobe 8 municipalités de la MRC. On y retrouve 144 exploitations agricoles réparties comme suit : production bovine (79 %), cultures de céréales et protéagineux (44 %) et fourrage (40 %), 1500 ha exploités à des fins acéricoles, 7 entreprises en productions biologiques diverses et des entreprises en productions émergentes (asclépiade, safran, champignons, etc.). Le territoire présente un potentiel évident concernant l’exploitation des ressources forestières traditionnelles et des produits forestiers non ligneux (PFNL).

Lien intéressant

MRC de Mékinac

La ville de Shawinigan est une ville de près de 50 000 habitants située dans la région administrative de la Mauricie, laquelle occupe un vaste territoire situé entre Montréal et Québec, bordé au sud par le fleuve Saint-Laurent et traversé par la rivière Saint-Maurice. LA ville regroupe les anciennes municipalités de Grand-Mère, Lac-à-la-Tortue, Saint Georges-de-Champlain, Saint-Gérard-des-Laurentides, Saint-Jean-des-Piles, Shawinigan et Shawinigan-Sud. Elle comprend également presque l’entièreté du parc national de la Mauricie, qui compose toute l’extrémité nord de la ville et occupe plus de la moitié de la superficie de la MRC, soit près 400 km2 sur un total de 737 km2. Ainsi, le nord du territoire est majoritairement de tenure publique, alors qu’il est principalement privé dans sa partie sud. Le territoire de la ville de Shawinigan se divise principalement entre les provinces naturelles des basses terres du Saint-Laurent et des Laurentides méridionales. Ainsi, son relief passe d’un paysage majoritairement plat au sud à des secteurs plus vallonnés au nord, allant jusqu’à des altitudes d’environ 400 mètres. Le territoire de Shawinigan qui est assujetti à la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles (LPTAA) occupe une superficie de 10 425 ha, ce qui représente 14 % de la superficie totale de la MRC. Cette proportion passe à 31 % si l’on exclut le territoire occupé par le parc de la Mauricie de la superficie totale de la MRC.

Lien intéressant

Ville de Shawinigan

Située aux confluents de la rivière Saint-Maurice et du fleuve Saint-Laurent, Trois-Rivières se trouve pratiquement à mi-chemin entre Québec et Montréal. Elle est facilement accessible par les grands axes routiers que sont les autoroutes 40 et 55 et les routes 138 et 157. Le territoire occupe une superficie de 334 km2, dont la majeure partie est urbanisée. Faisant partie des basses terres du Saint-Laurent, Trois-Rivières présente un relief relativement plat marqué par la présence de terrasses, dont la partie sud est propice à l’agriculture, alors que la partie nord est principalement boisée. La zone agricole permanente de Trois-Rivières compte pour 39 % de sa superficie totale (11 199 ha). De cette superficie, 55 % est boisée (6 222 ha) et 12 % est urbanisée (2 643 ha). La proportion du territoire utilisée à des fins agricoles est donc de 12 % (2 334 ha). Il faut cependant tenir compte du secteur forestier qui génère lui aussi des activités associées au secteur agricole (acériculture, plantation d’arbres de Noël, etc.). En tant que capitale régionale, Trois-Rivières constitue un marché potentiel pour les agriculteurs mauriciens. Comme la zone agricole est située en périphérie des zones urbanisées, les Trifluviens ont un accès rapide aux produits du terroir. L’agriculture pratiquée à Trois-Rivières est ainsi de type périurbaine ou de proximité, où les échanges entre agriculteurs et urbains sont facilités par la proximité de la zone agricole.

Lien intéressant

Ville de Trois-Rivières

Accompagner   Jumeler

Le déploiement
du service
dans les MRC

En savoir plus

Un agent de maillage est engagé par chacune des MRC impliquées dans le déploiement du service.
Il travaille à l’échelle locale et régionale. Ceci permet une meilleure connaissance du territoire et des candidats (aspirants-agriculteurs et propriétaires), en plus de faciliter les déplacements nécessaires aux visites de propriétés et aux rencontres d’évaluation et de préparation des ententes de jumelage. Le caractère collectif de L’ARTERRE permet à chacune des MRC de bénéficier d’un rayonnement provincial.

Découvrez les régions et MRC participantes

L’ARTERRE repose sur un accompagnement personnalisé. Chaque MRC adhérente est directement impliquée en offrant les services d’un agent de maillage local qui connait bien son territoire et ses candidats.

Qu'est-ce que L'ARTERRE?

En savoir plus

Démarrage, partenariat d’affaires, reprise et transfert de fermes : L’ARTERRE facilite l’accès au monde agricole!

L’ARTERRE est un service de maillage axé sur l’accompagnement et le jumelage entre aspirants-agriculteurs et propriétaires. Il privilégie l’établissement de la relève et la reprise de fermes qui n’ont pas de relève identifiée afin d’assurer la pérennité des entreprises et du patrimoine agricole au Québec.

Nos partenaires

Cultivons l'avenir Cultivons l'avenir 2 Agriculture et Agroalimentaire Canada Agriculture, Pêcheries et Alimentation du Québec
Cultivons l'avenir Cultivons l'avenir 2 Agriculture et Agroalimentaire Canada Agriculture, Pêcheries et Alimentation du Québec