Régions participantes

 Retour aux régions participantes

Bas-Saint-Laurent

Situé entre les régions de Chaudière-Appalaches et la Gaspésie, le Bas-Saint-Laurent se déploie sur plus de 300 km entre La Pocatière et Les Méchins. Son territoire couvre 22 185 km2 et englobe 114 municipalités regroupées en 8 MRC. En 2010, on y dénombrait 2075 entreprises agricoles. Les principales productions dans le Bas-Saint-Laurent sont la production laitière, l’acériculture, les productions animales (bovine, porcine et ovine) et la culture de céréales et de protéagineux. Plusieurs autres productions et cultures sont présentes et permettent d’offrir une belle diversité de produits régionaux. Les ressources et les conditions propres à la région (faible coût des terres, climat frais et humide, qualité de l’eau, infrastructures agricoles, maisons d’enseignement…) constituent des avantages pour le développement du secteur agroalimentaire et le développement de nouvelles entreprises.

Choisissez l'une des MRC pour plus de détails
Berceau de l'enseignement agricole au Canada, le Kamouraska est reconnu pour son dynamisme et son offre distinctive dans le secteur bioalimentaire. On retrouve sur le territoire des institutions d'enseignements de pointe ainsi que des centres de recherche et développement bioalimentaires qui accompagnent les entreprises de la production à la transformation, jusqu'à la mise en marché de leurs produits.

Le Kamouraska 374 entreprises agricoles, dont les principales productions sont laitière, bovine, ovine et porcine. De plus, on constate depuis quelques années l'arrivée de nouvelles entreprises agricoles diversifiant les types de production et l'offre agroalimentaire. Éleveur de grillons, producteurs maraîchers et fruitiers, apiculteurs sont, entre autres, de plus en plus nombreux sur le territoire, répondant ainsi plus largement aux besoins des consommateurs. Saucissons, fromage au lait de brebis, anguille fumée, gelée de pommettes, confitures de prunes, bière de microbrasserie chauffée sur feu de bois, pain issu des céréales de la région sont quelques exemples du savoir-faire des artisans en transformation bioalimentaire du Kamouraska. Les champignons forestiers sont aussi de plus en plus populaires auprès des restaurateurs et des consommateurs. De surcroît, le Kamouraska s’est récemment positionné comme un pôle d’innovation d’importance dans les mycotechnologies au Canada grâce à Biopterre-Centre de développement des bioproduits.

Vous souhaitez en apprendre davantage sur ce territoire d'opportunités bioalimentaires? Visitez le portail lekamouraska.com
 

Contactez l'agent(e) de maillage local

Jean-Philippe Mainville
jean-philippe.bsl@arterre.ca
1-833 551-7651
310 rue Saint-Pierre, MRC de Rivière-du-Loup
Rivière-du-Loup (QC) G5R 3V3

La MRC de La Matapédia compte 18 municipalités et l’agriculture est présente sur la majorité du territoire. De toutes les MRC du Québec, c’est celle où la période sans gel est la plus courte. Elle reçoit par ailleurs de grandes quantités de neige, ce qui permet d’offrir une bonne couverture aux cultures. Cette caractéristique permet de cultiver des fourrages de qualité sur les terres de la région.

Parmi les productions agricoles présentes sur le territoire, la production laitière domine, suivie de la production bovine, des grandes cultures et de l’acériculture. La production de petites céréales vient au troisième rang pour le nombre d’entreprises. De plus, la région a développé une expertise en production de semences; elle compte quelques producteurs de semences céréalières ainsi que des entreprises détenant des permis de conditionnement de semences. Il y a sur le territoire un noyau de producteurs laitiers biologiques dynamiques et les producteurs de bovins de boucherie possèdent le plus grand nombre de vaches par entreprise dans le Bas-Saint-Laurent. Depuis quelques années on note aussi le démarrage de quelques entreprises avicoles. En 2010, la MRC de la Matapédia comptait 197 entreprises agricoles.

Divers services se regroupent autour de la ville centre d’Amqui. De plus, sur le territoire matapédien, on retrouve différents services reliés aux secteurs agricole et forestier (meunerie, concessionnaire de machineries, centre de formation professionnelle en foresterie…). La région est reconnue pour ses nombreuses ressources fauniques (chasse à l’orignal, pêche au saumon notamment) qui sauront satisfaire les passionnés de plein air, de nature et de grands espaces. L’engouement pour le marché des grains destinés à l’alimentation humaine, la production biologique et les circuits courts offrent de belles opportunités pour les entreprises agricoles et la relève.

Contactez l'agent(e) de maillage local

Jonathan Gagné Lavoie
jonathan.bsl@arterre.ca
418-318-2560
300, avenue du Sanatorium,
Mont-Joli (QC) G5H 1V7

La MRC de La Mitis compte 16 municipalités. Avec plus de 230 entreprises agricoles, l’agriculture est une activité économique majeure du territoire.

Les entreprises laitières, ovines et bovines constituent l’essentiel des entreprises agricoles. La Mitis est particulièrement dynamique en production ovine puisque c’est la MRC qui produit le plus d’agneaux au Québec. En ce qui concerne les cultures, La Mitis se démarque par la production de fourrages en rotation avec des céréales, du canola, du lin ou des pommes de terre. Le maraîchage et les céréales biologiques occupent de plus en plus d’entreprises.

Plusieurs fleurons de l’agriculture régionale se concentrent dans La Mitis. On peut notamment compter sur la présence :

    -    d’un abattoir multi-espèces de juridiction provinciale et fédérale situé à Sainte-Luce;
    -    du Centre de formation professionnelle de Mont-Joli-Mitis qui offre un cours en production horticole et en          production animale;
    -    de la Coopérative des producteurs de chaux du Bas-St-Laurent qui exploite une carrière à La Rédemption;
    -    du marché public de La Mitis situé à Sainte-Flavie;
    -    de plusieurs entreprises de services agricoles (vétérinaires, agronomes, machinerie, centre de service de          meuneries, CUMO, etc.).

La Mitis est également une destination touristique de choix et offre un bon potentiel pour le développement de l’agrotourisme. Par ailleurs, dans le haut pays, l’alternance des secteurs forestiers et agricoles offre d’intéressantes opportunités de diversification. Finalement, avec sa ville centre Mont-Joli, son positionnement stratégique aux portes de la Gaspésie et sa proximité de 3 autres centres urbains (Rimouski, Matane et Amqui), La Mitis demeure un choix de premier ordre pour le développement de projets agricoles qui visent une mise en marché locale.

Contactez l'agent(e) de maillage local

Jonathan Gagné Lavoie
jonathan.bsl@arterre.ca
418-318-2560
300, avenue du Sanatorium,
Mont-Joli (QC) G5H 1V7

La MRC des Basques est avantageusement positionnée à mi-chemin entre Rimouski et Rivière-du-Loup. Malgré sa taille - c’est l’une des plus petites MRC au Québec tant en superficie qu’en population, elle comporte les services essentiels tout en demeurant une communauté chaleureuse et dynamique.

Le territoire des Basques compte pas moins de 174 entreprises agricoles innovantes. Les deux secteurs principaux sont la production laitière et l’acériculture, qu’on retrouve partout sur le territoire. Ses sols et son climat sont propices à la production fourragère, donc à l’élevage, mais aussi aux cultures végétales comme les céréales et les protéagineuses.

Une filière de petits fruits est en développement dans la MRC, avec l’arrivée de plusieurs producteurs et productrices en cultures maraîchères et fruitières qui s’organisent autour des marchés de proximités tant locaux que ceux des centres avoisinants. Une coopérative de solidarité mise en place par des producteurs permet d’élargir les possibilités de commercialisation de cette filière fruitière partout au Québec.

Le prix encore accessible des terres avantage le démarrage de nouvelles entreprises autant émergentes que conventionnelles. Entre les plateaux appalachiens et les panoramas du fleuve Saint-Laurent en arrière-plan, la communauté des Basques a su maintenir son développement socioéconomique et agricole à échelle humaine tout en préservant une qualité de vie remarquable.

Pour plus d'infos www.tourismelesbasques.com!

Contactez l'agent(e) de maillage local

Jean-Philippe Mainville
jean-philippe.bsl@arterre.ca
1-833 551-7651
310 rue Saint-Pierre, MRC de Rivière-du-Loup
Rivière-du-Loup (QC) G5R 3V3

La MRC de La Matanie compte 11 municipalités. L’agriculture est présente sur l’ensemble du territoire, mais principalement en bordure du littoral. Ces terres présentent de bonnes qualités culturales et bénéficient d’une période sans gel plus longue et d’un climat plus frais et humide en été qu’à l’intérieur des terres. Il y a deux types de reliefs, soit les terrasses du littoral et les plateaux appalachiens. Les sols sont principalement des loams allant de sableux à argileux et il y a des îlots de sable et de terre noire. Le haut pays est considéré comme un milieu agroforestier où l’agriculture côtoie la forêt et c’est dans cette partie du territoire que l’on retrouve la majorité des entreprises acéricoles de la MRC.

Parmi les productions agricoles présentes dans la région, la production laitière est la plus importante, suivie de la production bovine, la production ovine, la production céréalière et la production de fruits et légumes. De plus, il existe certains marchés pour des produits spécifiques tels que les grains biologiques et certaines cultures de spécialité (sans gluten). En 2010, on comptait 130 entreprises agricoles sur le territoire.

Divers services se regroupent autour de la ville centre Matane (cégep, traversier…). Avec la popularité grandissante des circuits courts (marché public de Matane), de la production biologique, de la disponibilité des terres et de son offre touristique, la région offre un bon potentiel pour l’agriculture et le développement de nouvelles productions et de nouvelles entreprises agricoles sur son territoire.

Contactez l'agent(e) de maillage local

Jonathan Gagné Lavoie
jonathan.bsl@arterre.ca
418-318-2560
300, avenue du Sanatorium,
Mont-Joli (QC) G5H 1V7

La MRC de Rimouski-Neigette compte 9 municipalités et l’agriculture est présente sur l’ensemble du territoire. Elle se concentre principalement en bordure du littoral et dans les nombreuses vallées qui couvrent le territoire. La partie plus au sud de la MRC que l’on surnomme le haut pays est considérée comme un milieu agroforestier où l’agriculture, tout de même bien présente, côtoie la forêt. C’est d’ailleurs dans ce secteur que l’on retrouve la majorité des entreprises acéricoles.

Parmi les productions agricoles, la production laitière est la plus présente dans la MRC, suivie de la production acéricole, des productions bovine et ovine, de la production de céréales et de différentes autres productions diversifiées. Il y a un bon nombre d’entreprises en production biologique sur le territoire, principalement dans le secteur acéricole. En 2010 on comptait 242 entreprises agricoles dans la MRC de Rimouski-Neigette.

Divers services se concentrent autour de la ville centre Rimouski, qui est aussi la capitale du Bas-Saint-Laurent. On y note la présence d’un cégep, d’une université, de meuneries, de concessionnaires de machineries agricoles. Que l’on pense à son marché public fort populaire, à son exposition agricole et au marché de Noël des Saveurs du Bas-Saint-Laurent, on peut constater l’engouement des consommateurs pour les produits locaux et l’agriculture en général. La ville de Rimouski, de par sa population et son dynamisme, offre un bon potentiel pour le développement de nouveaux marchés, de nouvelles productions et de nouvelles entreprises tant au niveau de la production que de la transformation alimentaire, permettant ainsi le développement de l’agriculture sur le territoire de la MRC.

Contactez l'agent(e) de maillage local

Jonathan Gagné Lavoie
jonathan.bsl@arterre.ca
418-318-2560
300, avenue du Sanatorium,
Mont-Joli (QC) G5H 1V7

Située au cœur de la région administrative du Bas-Saint-Laurent, la MRC de Rivière-du-Loup occupe une position géographique privilégiée. Elle est le point de rencontre des principales routes de l’Est du Canada, localisée à mi-chemin entre Montréal et Gaspé, à proximité du Nouveau-Brunswick, de l’État du Maine et, sur la rive nord du fleuve, de Charlevoix, du Saguenay-Lac-Saint-Jean et de la Côte-Nord.

L’agriculture est une activité économique majeure pour plusieurs des municipalités. Les entreprises laitières constituent une proportion importante des 263 entreprises agricoles réparties dans les 12 des 13 municipalités que compte la MRC. La production agricole est très diversifiée : l’horticulture ornementale, l’acériculture, ainsi que la production de petits fruits et de légumes sont présentes sur le territoire. La MRC de Rivière-du-Loup possède un bassin de producteurs laitiers biologiques important et la production de pommes de terre de semence constitue une culture intéressante pour plusieurs entreprises.

Cette MRC constitue un important centre régional de services au Bas-Saint-Laurent, pour un territoire d’une superficie de 1 267,45 kilomètres carrés et une population de 33 958 personnes en 2017. Elle offre un vaste choix d’activités culturelles et sportives autant à ses résidents qu’aux visiteurs et estivants nombreux.

Lien intéressant
www.riviereduloup.ca/ 

Contactez l'agent(e) de maillage local

Jean-Philippe Mainville
jean-philippe.bsl@arterre.ca
1-833 551-7651
310 rue Saint-Pierre, MRC de Rivière-du-Loup
Rivière-du-Loup (QC) G5R 3V3

Du même nom que son plus important lac, la MRC de Témiscouata profite d’une situation géographique stratégique. Porte d’entrée du Québec, elle est située aux frontières du Nouveau-Brunswick et du Maine. Près de 20 000 personnes y habitent et elle compte 19 municipalités. D’une superficie de 3 921 km2, ce vaste territoire est riche de nature avec sa forêt abondante, ses habitats fauniques ainsi que ses rivières et ses 867 lacs. Milieu de vie exceptionnel, destination touristique et d’affaires par excellence, le Témiscouata offre de multiples opportunités.

Agroalimentaire : innovation et opportunités
Plus important producteur de sirop d’érable au Bas-Saint-Laurent, le Témiscouata contribue à en faire la 2e région productrice au Québec, avec près de 250 entreprises exploitant plus de 5,5 millions d’entailles. Les acériculteurs témiscouatains sont des chefs de file en matière d’innovation. Ils peuvent compter sur un solide réseau d’entraide ainsi que sur un Centre de formation professionnel en acériculture et un Centre d’expérimentation et de transfert en acériculture (CETTA.

Les trois principales productions, avec l’acériculture, qui présente un fort potentiel de développement, sont la production laitière et la production bovine. Les productions ovine, fourragère, céréalière et maraîchère sont aussi présentes. L’agriculture biologique du Témiscouata représente 43 % des exploitations biologiques du Bas-Saint-Laurent, une filière vouée à se développer.

Bienvenue au Témiscouata!

Liens intéressants

mrctemiscouata.qc.ca

Contactez l'agent(e) de maillage local

Jean-Philippe Mainville
jean-philippe.bsl@arterre.ca
1-833 551-7651
310 rue Saint-Pierre, MRC de Rivière-du-Loup
Rivière-du-Loup (QC) G5R 3V3

Accompagner   Jumeler

Le déploiement
du service
dans les MRC

En savoir plus

Un agent de maillage est engagé par chacune des MRC impliquées dans le déploiement du service.
Il travaille à l’échelle locale et régionale. Ceci permet une meilleure connaissance du territoire et des candidats (aspirants-agriculteurs et propriétaires), en plus de faciliter les déplacements nécessaires aux visites de propriétés et aux rencontres d’évaluation et de préparation des ententes de jumelage. Le caractère collectif de L’ARTERRE permet à chacune des MRC de bénéficier d’un rayonnement provincial.

Découvrez les régions et MRC participantes

L’ARTERRE repose sur un accompagnement personnalisé. Chaque MRC adhérente est directement impliquée en offrant les services d’un agent de maillage local qui connait bien son territoire et ses candidats.

Qu'est-ce que L'ARTERRE?

En savoir plus

Démarrage, partenariat d’affaires, reprise et transfert de fermes : L’ARTERRE facilite l’accès au monde agricole!

L’ARTERRE est un service de maillage axé sur l’accompagnement et le jumelage entre aspirants-agriculteurs et propriétaires. Il privilégie l’établissement de la relève et la reprise de fermes qui n’ont pas de relève identifiée afin d’assurer la pérennité des entreprises et du patrimoine agricole au Québec.

Cet outil a été réalisé grâce à l'aide financière de

Logo Cultivons L'Avenir 2 - Province de Québec - Canada
et Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec

Ceci est la version du site en développement. Pour la version en production, visitez ce lien.